Le « Krav Maga Hagana System » - Ofir : « Votre vie peut être en jeu… »

Publié le : 04/09/2019 13:39:31
Catégories : Actualités , BJJ , MMA

Le « Krav Maga Hagana System » - Ofir : « Votre vie peut être en jeu… »

Ofir, c’est un pro de la sécurité, sous toutes ses formes. Ancien policier , il est instructeur auprès de plusieurs unités d’intervention et de protection rapprochée de différents pays.

En 2000, ce Marseillais diplômé de Sciences Po crée le « Krav Maga Hagana System », afin « d’enseigner à Mr et Mme tout le monde des techniques reproductibles en cas réel ». Eclairage. 

Par Ludovic Mauchien

 

Il s’appelle Ofir. Point. Ca suffit amplement. De toute façon, depuis une vingtaine d’années, il est affublé du nom d’Hagana, à tel point que certains pensent qu’il s’agit de son patronyme. Cela signifie « défense » en hébreu.

« Hagana », c’est aussi pour « Krav Maga Hagana System », école créée en 2000 par Ofir. Né à Marseille, diplômé de Sciences Po Aix-en-Provence en intelligence économique et stratégique, il choisit de travailler dans le domaine de la sécurité en zone à risques .

 

Au fil des ans, il se construit un CV à faire pâlir d’envie un concurrent. Tout d’abord, il poursuit sa formation, l’âme du Krav Maga « originel », en travaillant régulièrement sur le terrain, surtout en Israël, en creusant divers méridiens du fonctionnement humain (kinésiologie, hypnose), en s’ouvrant à diverses techniques (il est instructeur de Tonfa/bâton télescopique), en développant le vecteur physique…

Il a été ou est d’ailleurs le préparateur physique de plusieurs sportifs de haut niveau (de l’OM entre 2013 et 2018, des équipes nationales israéliennes de Karaté, natation et athlétisme).

Mais il se distingue surtout dans son cœur de métier, la sécurité dans tous ses aspects. Instructeur pour des services gouvernementaux de protection rapprochée, formateur pour des unités d’intervention de polices de différents pays, Ofir est également l’instructeur principal du club « Hagana System » à Marseille.

Avec son 6e degré délivré en Israël (et son CQP), il enseigne son approche de la « survie urbaine » à 450 élèves en moyenne tous les ans, et c'est plus de 10 000 personnes formées depuis la création du système. Il dispense régulièrement des stages en France et à l’étranger. Depuis le printemps 2019, il est aussi l’ambassadeur exclusif du Krav Maga pour Adidas. Rencontre.

 

Définissez-nous l’objectif, l’essence, du « Hagana System » ?

L'objectif du « Hagana System » est d’enseigner à Mr et Mme tout le monde des techniques reproductibles en cas réel, de mettre entre les mains aux élèves un outil professionnel et adapté. Nous ne sommes pas un sport mais une méthode ayant pour objectif la survie et la sécurité personnelle.

Par conséquent, il n’y a pas de compétition, pas de champion, pas de ceinture, pas de grade, etc. Seul le dépassement de soi à l’entraînement compte afin de gagner en confiance et de rester humble.

 

Eclairez-nous sur la méthode…

Nous utilisons tout ce qui est à utile à la défense en cas d'agression (outils du quotidien, textile, véhicule, chaises, stylos, etc). Les techniques de self défense enseignées sont basées sur des gestes instinctifs et ne nécessitent aucune force ou condition physique particulière. Evidemment, les entraînements visent à progresser sur tous ces points (force, vitesse, coordination, psychologie, anticipation, gestion du stress émotionnel, etc).

J’ai défini 5 engagements qui résument le « Hagana System » : Apprendre à se défendre, renforcer la confiance en soi, dépasser ses limites, améliorer sa condition physique, pratiquer dans une ambiance conviviale.

 

Parmi les multiples écoles de Krav Maga, pourquoi choisir le « Hagana » ?

Quelques réponses : Les instructeurs des clubs « Hagana » sont tous formés sur deux années et non avec une formation magique d'une semaine, comme cela se voit malheureusement souvent dans le Krav Maga.

Au niveau technique, tout ce qui est enseigné à nos élèves a connu la réalité de terrain et a été testé par de nombreux professionnels. Nous ne dispensons pas de formations « militaires, police et autres fantaisies » à des civils dont le besoin est complètement différent et dont ce n'est pas le métier.

Nous n'enseignons pas de défense contre des attaques au couteau en 3 cours, nous n'enseignons pas de défense contre une menace face à un pistolet sur la tempe, etc. Nous laissons cela à d'autres…

 

Vous estimez que le Krav Maga authentique se perd. Pour quelles raisons ?

 La raison est simple : beaucoup d’instructeurs n’ont jamais vécu en Israël et ne connaissent donc pas la réalité israélienne, ainsi que l’état d’esprit très spécifique de ses citoyens, compte tenu de la situation sécuritaire du pays.

Au niveau technique, ces personnes se forment par personnes interposées qui, souvent, n’ont elles-mêmes jamais connu la réalité du terrain en Israël, ou très peu. Ces personnes osent dispenser des formations « militaires, police et autres fantaisies » alors qu’ils n’ont jamais été policier, militaire ou autre, en Israël ou ailleurs. On peut également se demander à quoi sert une formation d’instructeur « militaire » pour former des « civils » à la self défense de rue…

 

Un conseil ?

Il est important de demander les références des instructeurs lorsque l’on arrive dans un club car les diplômes et grades actuels n’ont plus grande valeur. Nous sommes responsables de ce que nous enseignons aux élèves et notre but est simple : leur apprendre à se sortir de situations à risques sans s’éloigner de la réalité. L’enseignement de la self-défense, ou survie urbaine, est un métier. Votre vie peut être en jeu.

 

Plus d'informations et inscriptions sur : www.kravmaga13.com

Partager ce contenu

PayPal