Judo / Automne Pavia « Je vise le titre »

Publié le : 20/04/2016 16:00:51
Catégories : Actualités , judo

Judo / Automne Pavia « Je vise le titre »

Automne Pavia
« Je vise le titre »

Elle est en danger. Elle sait comment l’éloigner. En rééditant ce qu’elle a réalisé 6 fois sur 8 depuis 2012 : remporter une médaille dans une compétition majeure. En l’occurrence, il s’agit des Championnats d’Europe (21-24 avril à Kazan).

Automne Pavia, 3e des JO 2012 et des Mondiaux 2014 et 2015, est attendue. Elle aime ça. Et elle l’annonce : elle vise un 3e titre européen en -57 kg, après ceux de 2013 et 2014, ce qui lui ouvrirait les portes des JO.

Par Ludovic Mauchien

 

C’est chaud en -57 kg ! Qui d’Automne Pavia ou d’Hélène Receveaux va connaître Rio ? Les Championnats d’Europe de Kazan s’annoncent déterminants. Pour l’instant, c’est le coude à coude qui prévaut dans ce mano a mano que se livrent les deux championnes.

Avant les trois coups de l’Euro, Automne Pavia est 8e du ranking mondial, Hélène Receveaux 7e. Aucune des deux n’a accroché un podium au Grand Slam de Paris en février (défaite au 2e tour pour Receveaux et en finale de 3 pour Pavia). Puis cette dernière a été dominée par la première en finale du Grand-Prix de Samsun le 1er avril.

Mais, de cette défaite, Automne Pavia n’en a cure, même si « ça fait mal ». En tout cas, cela ne lui pas enlevé sa bonhomie et sa joie de vivre. A 27 ans, la sémillante et très souriante Picarde est confiante. Sa régularité depuis 2012 plaide pour elle. Hormis les Mondiaux 2013 et les Championnats d’Europe 2015, elle n’a manqué aucun podium. 3e des JO 2012, 3e des Championnats du monde 2014 et 2015, championne d’Europe en 2013 et 204 (3e en 2012), elle compte bien continuer à écrire son histoire…

 

Dans quel état d’esprit abordes-tu ces Championnats d’Europe ?

Je vise le titre. Je pense que, pour moi, cette compèt est déterminante. J’ai prouvé que je savais être présente lors de tous les championnats, qu’ils soient olympiques, mondiaux ou européens. J’ai montré que je pouvais faire ma médaille quand je suis préparée pour un événement.

Pour ces championnats d’Europe, on n’a pas eu une vraie préparation, deux semaines seulement. Mais je pense à cette compétition depuis un moment déjà. Je veux montrer que je serai au rendez-vous comme je l’ai toujours été depuis des années. Un petit passage à vide ne peut pas tout remettre en question. Alors, je veux enfoncer le clou aux Championnats d’Europe.

 

« Je sais que je serai très performante aux JO »

 

Comment analyses-tu la situation par rapport à la sélection pour Rio ?

C’est serré. L’autre Française qui est dans la course (Hélène Receveaux) est très performante, à l’inverse de moi ces derniers temps. Mais, comme je l’ai dit, j’ai toujours prouvé sur les championnats où j’ai été engagée (sic). Cela fait plus de 4 ans que je suis quasiment à chaque fois sur le podium dans les phases finales.

Ce n’est pas parce que j’ai eu 6-7 mois compliqués que voilà… J’ai quand même sortie la Japonaise au Tournoi de Paris en février (Tsukasa Yoshida). Et elle vient de gagner les Championnats du Japon ! Je suis quand même toujours là ! C’est juste une question de réglages à faire.

Si on me laisse l’opportunité, le temps de me préparer comme il le faut, je sais que je serai très performante aux Jeux Olympiques. Après… Ce ne sera qu’une question de temps et cela ne dépend pas que de moi. Je ne suis pas toute seule.

 

En finale du Grand Prix de Samsun (le 1er avril), tu t’es inclinée face à Hélène Receveaux…

Cela ne veut rien dire. Par contre, bien sûr, ça fait mal ! D’autant plus vu la manière dont le combat s’est déroulé. Je perds dans les 3 dernières secondes alors que je menais ! Elle est sur son pic de forme, moi, non. Je reviens. Donc cela ne veut rien dire.

 

Ces deux dernières années, tu as remporté une médaille de bronze aux championnats du monde. Que t’a-t-il manqué pour franchir l’ultime étape ?

C’est compliqué… A mon avis, c’est le culot. Il m’a manqué la prise de risques. C’est quelque chose que j’ai beaucoup travaillé. Et, la 1ère fois, en 2014, je perds la demi-finale que d’une pénalité. Ce n’est pas grand-chose.

 

 

Partager ce contenu

PayPal