Apollo Boxing Nights, round 3 : « L’impression d’être une star »

Publié le : 03/06/2016 15:11:37
Catégories : Actualités , Boxe

Apollo Boxing Nights, round 3 : « L’impression d’être une star »

Stimulant, impressionnant, génial, unique… Ils ne tarissaient pas de mots pour définir leurs sensations après leur prestation. Ils, ce sont les 16 boxeurs loisirs qui ont combattu pour la 1ère fois sur un ring en public. C’était le 2 juin au Cabaret Sauvage (Paris), lors de la 3e édition des Apollo Boxing Nights, sponsorisé par adidas. Ils racontent…

Par Ludovic Mauchien

 

Un lieu unique pour un concept qui l’est tout autant. Le Cabaret Sauvage, un saloon circulaire avec une arène sis au centre, accueillait le 3e round des Apollo Boxing Nights le 2 juin. En présence de nombreux anciens champions (Mamadou Thiam, Enoch Effah, Madani Hamrani…), devant un public en goguette, 16 apprentis boxeurs, qui ont survécu à la sélection (il y a 30 candidats au départ) se sont livrés corps et âmes pendant 3 fois 2 minutes.

Les organisateurs, l’Apollo Boxing Club, avaient bien fait les choses. Si ce n’est le lieu décalé, on aurait pu se croire à un championnat international. Round girls, jeux de lumière, fumigènes, mise en scène, musique… Nos 16 vaillants débutants ont connu les feux de la rampe, comme des vrais, l’espace d’un instant unique. Ils livrent leurs sensations, celles qu’ils ont éprouvé devant une salle comble.

 

Fred « le châtaigner »

« L’impression d’être une star »

« Ce sont des émotions hyper fortes. Rien qu’entendre scander son nom. On a envie d’aller à fond. On a l’impression d’être une star. On a envie d’être à la hauteur. C’est très stimulant. On a même l’impression d’être à la TV avec toutes ces caméras.

Cela change de l’entraînement ! Le ring est plus grand, il y a beaucoup de lumière. Je ne suis pas déçu par l’expérience. Je suis déçu par moi-même (il a pourtant gagné). Je me suis entraîné 4 fois par semaine depuis 3 mois, tous mes potes sont là et, au 2e round, je suis cuit ! J’aurais voulu être parfait techniquement. On se rend compte que, pour tenir 3x2, il faut de la puissance physique. »

 

Octave « Le Punisher »

« Ca met la pression… »

« C’est franchement impressionnant ! Je ne m’attendais pas à autant d’ambiance. C’est génial ! Je ne me rends pas encore réellement compte. Cela me donne envie de revenir même si j’ai perdu. C’était déjà beau à vivre alors, avec un peu plus d’expérience, cela doit être grandiose. L’enjeu n’était pas la victoire ou la défaite mais quand même… Chaque combattant pense à la victoire. Je suis donc déçu d’avoir perdu. Je vais tirer les conclusions et m’entraîner plus ».

 

Vanessa « Bagheera »

« Ca donne la gnac »…

« C’est une super montée d’adrénaline. Cela procure de bonnes sensations. Cela me donne la gnac. Cela m’a donné de l’énergie. Avant le combat, j’avais hâte de passer non pas à cause du stress mais parce que je voulais que cela se termine afin de voir les autres combattre (elle rit). Je prends généralement les choses à la cool. C’est une expérience à renouveler. Gagner procure une satisfaction. C’est la réalisation d’un objectif. Cela me donne confiance en moi ».

 

Thomas « Boul’T »

« On reçoit les jets ! »

« (Il souffle) C’est impressionnant ! On reçoit les jets ! On se retrouve totalement déconnecté. Je pense que combattre en public devient vite addictif. Cela n’a rien à voir avec l’entraînement. Avant le combat, la pression montait crescendo. Mais nos profs nous mettent dans les bonnes conditions, à la fois physique et psychologique, pas comme dans un jeu de rôle mais comme boxeur. C’est une expérience à renouveler. Elle procure de très bonnes sensations. En plus, on fait plaisir à ses amis ».

 

Arnaud « King Charlie »

« Les 1ers coups… Ca réveille ! »

« En montant sur le ring, je pensais que tout était OK. Quand on commence à combattre, on ne pense plus à rien. Mais, quand les 1ers coups arrivent… Cela réveille. Je suis un peu déçu car je n’ai pas bien bossé. Mais, l’ambiance, avec la fumée, les lumières, c’est une super expérience.

Avoir le nez qui saigne m’a déstabilisé. On se sent en position de faiblesse, vulnérable. Ce n’est pas top pour la confiance. J’ai été trop défensif, j’ai trop subi, je n’ai pas été assez mobile. D’habitude, je suis plus à l’aise.

La victoire est secondaire mais si j’avais gagné, cela aurait été un plus. J’avais écrit une histoire autour de « King Charlie ». Elle ne vivra qu’en moi. J’aurais aimé offrir la victoire à tous mes potes et à ma famille qui sont venus avec des pancartes. Mais c’était super ! »

 

Joachim « Jojo »

« Ca vaut le coup ! »

« C’est incroyable de combattre devant autant de monde. Ca gueule dans tous les sens. Quand tu es fatigué, tes potes te poussent. Ce sont des sensations que je ne connaissais pas bien que j’ai pratiqué différents sports co. Mais quand tu es tout seul face à un mec qui veut te découper…

Si je peux le refaire, je le referai mais pas tout de suite. Je vais prendre le temps. On s’est quand même entraîné 4 à 5 fois par semaine pendant 3 mois. Mais cela vaut réellement le coup ! Même si j’avais perdu, j’aurais kiffé ».

 

 

 

Partager ce contenu

PayPal